à lire

Quelle place pour le travail humain à l'ère de l'automatisation et de la robotisation ?

Quelle place pour le travail humain à l'ère de l'automatisation et de la robotisation ?

Incubateur Belle de Mai

Par Michel Taccola - 18 mai 2017

L’avènement de la révolution numérique bouleverse chaque pan de notre société. L’emploi n’est bien sûr pas épargné, et les perspectives offertes par la robotique et l’Intelligence Artificielle annoncent des mutations encore plus profondes dans les années à venir.
 
A terme, les êtres humains vont-ils être remplacés par des robots ? Ce qui relevait de la science fiction il y a encore quelques années est maintenant un sujet étudié très sérieusement. A commencer par le très sérieux MIT, mais aussi le Parlement Européen, le Conseil d’Orientation pour l’Emploi  et bien d’autres… Tous s’interrogent sur les effets sur l’économie et l’emploi de l’automatisation et de la robotisation. Les rapports se succèdent, chacun déchaînant les passions, les craintes, les espoirs. En France plus de 40 % des emplois seraient « robotisables ». A l’échelle des cinq plus grandes économies européennes, cela représente 60 millions d’emplois. Et ce phénomène devrait concerner près de la moitié de la population mondiale. Ce ne sont plus seulement les métiers manuels qui sont impactés mais aussi ce qu’on appelle les « emplois du milieu », les services, et notamment la santé ou le juridique.
 
Cette quatrième révolution industrielle , débutée avec Internet et qui se poursuit de manière exponentielle avec la numérisation et la fusion des technologies va considérablement modifier le marché de l’emploi. A terme, c’est notre conception même du travail qui pourrait se voir complètement remise en question.
 
Lire la suite sur le site de l'Incubateur Belle de mai
Info